brassage-de-la-biere-catalane

Bière | brassée par les Cavistes Catalans

Bière | brassée par les Cavistes Catalans
Posté le
Catégories : Brasserie l'Art de la Joie
Mots clés : , , , , , , , , ,


La Brasserie !

Créée en 2016 par Pierre Bonneil, la brasserie « l’Art de la joie » se situe au milieu du terroir de nos chères côtes d’Agly à Vingrau.
Découvrez la bière et leur univers sur les réseaux sociaux !

Cette création d’entreprise est due à une volonté d’épanouissement professionnel de la part du brasseur, qui a pu ainsi assouvir son envie de suivre un projet commercial de A à Z. De la création de la bière, à la mise en bouteille, tout est fait par une seule et même personne, notre cher Pierre.

Son amour pour la mousse lui est venue lors de son passage à Montréal, chez nos amis Québécois. La découverte des brasseries artisanales, et des bières « Brewbar », a été une révélation. Ainsi en 2013 il brassé déjà sa bière en amateur.

Vingrau-pays-catalan

Malgré des débuts difficiles, avec un investissement initial de 15000 € seulement, des mécènes tel que le domaine Gardies, cependant lui ont apporté une aide non négligeable.

La brasserie s’est structurée autour d’UNE bière à ses débuts, « la Brave », représentant par son nom, le repos des personnes ayant eu la bravoure d’affronter la vie et une bonne journée de labeur.

Une bière pour les cavistes catalans, par les cavistes catalans :

Sous l’impulsion de Gautier VAILLY, agent commercial de la brasserie, ce projet a pu voir le jour.

Deux bières dites « à façons » (bières sûr-mesure réalisées sur demande) avaient déjà été créées pour des clients, l’idée a ainsi germée d’associer nos deux corps de métier.

« Pour moi c’est bien plus qu’une simple étiquette. C’est inviter des personnes à connaitre et à participer à un processus complexe de fabrication et ainsi de spécialiser encore plus les spécialistes du département » nous explique-t-il.

Avec cette bière Gautier entend pouvoir proposer aux clients avides de nouveautés une bière rafraîchissante et spéciale pour l’été. Cette bière sera disponible chez les commerçants adhérant à la Coordination des Cavistes Catalan.

Des personnes impliquées :

 Les cavistes sont-ils vraiment enthousiastes ? Je pense que l’on peut dire OUI.

Christophe JAUBER président de la Coordination des Cavistes Catalans semble en tout cas de cet avis.

« Les réponses au mél ayant suivi la dernière assemblée générale ont été rapides et positives de la part de la majorité des cavistes »

« Cette bière permettra de mettre en avant les petits producteurs locaux, tels que cette brasserie. Cela montre aussi que notre secteur d’activité est dynamique et que nous sommes acteurs de la production. Si le résultat est concluant, nous pourrions envisager de réaliser la même expérience avec d’autres brasseurs et pourquoi pas même avec du vin »

casse-croute-catalan

Le client, lui aussi y trouve son compte. Grâce  à la solidarité dont font preuves les cavistes, une bière qualitative et au juste prix lui est assuré.

La matière première :

La bière c’est comme au petit déjeuné. Des céréales !

Pour cela on utilise du Malt. Le malt peut se faire avec n’importe quelle céréale, il suffit de la faire germer puis torréfier, la torréfaction donnant la couleur à la bière (un grain noir incorporé à seulement 4% dans un brassin donne une bière brune ! le pouvoir colorant est stupéfiant). Pour cette bière nous avons décidé d’utiliser un malt d’orge exclusivement. Avec une majorité de Pils Sun (75%) couplé avec du malt Pale (25%) ce qui va lui donner un peu plus de texture et d’amplitude en bouche.

Les houblons utilisés sont eux aussi très importants. Mis en moins grande quantité dans la bière, ils lui donnent des arômes fruités et végétaux. Nous avons utilisé des houblons de types Magnum et Citra (ces derniers étant très aromatiques).

brassin

Le brassage :

On peut brasser plus ou moins partout, même à la maison pour peu que l’on ait du malt. Pour commencer dans une ancienne cuve à lait nous avons chauffé de l’eau entre 63 et 68 °C qui est la température optimale pour le travail enzymatique. Le principe est simple, exciter les enzymes de la céréale pour qu’elles cassent les chaînes de maltose, chaîne de sucre qui une fois cassée va pouvoir fermenter. Il faut par la suite tester la présence d’amidons grâce à de la teinture d’iode. Lorsque l’amidon à disparu le brassage est fini.  Après deux bonnes heures de remuage il faut extraire le moult du grain à l’aide d’une passoire, nettoyer les grains et rajouter de l’eau une fois de plus.

Par la suite la bière fermente. Les houblons sont alors rajoutés lors de l’ébullition.

Une fois en bouteille, et pour éviter les rajouts de gaz, notre brasseur aidés des cavistes, rajoute un peu de levures (les mêmes que pour le vin) et de la cassonade pour effectuer une fermentation en bouteille.

fabrication-de-la-biere-ajout-de-cereale
brassage-de-la-biere

Le Bilan !

Une journée riche en partage de savoirs et de passion. Une bière en préparation, le brasseur et les cavistes… et une communauté autour de cette bière, très bien soudé.  Une fois de plus nous avons pu constater que nos producteurs locaux sont dynamiques et produisent des denrées qualitatives.

Pourquoi diable aller chercher ailleurs ce que nous avons à côté de chez nous ?  Ne reste plus qu’une seule chose à faire… Questionner son caviste pour savoir quand l’aurez-vous dans votre verre ?

Pierre-Bonneil-brasserie-Art-de-la-joie
Partager :

A propos de l’auteur



Quentin Pages

Quentin Pages

Caviste en chef de la cave Vincoeur Catalan, toujours près à vous conseiller avec joie et rigueur.

Voir tous les articles rédigés par cet auteur

Laisser un commentaire