Mas Amiel vin de Maury

Mas Amiel | vin rouge Alt 433

Mas Amiel | vin rouge Alt 433
Posté le
Catégories : Mas Amiel, Vin rouge
Mots clés : , , , ,


Le mas Amiel

Nous partons cette semaine à la rencontre du célèbre domaine du Mas Amiel à Maury dans la vallée de l’Agly.

Vieux d’un peu plus de deux siècles, ce domaine fut légué en 1816 par l’évêque de Perpignan, à un ingénieur agronome : Raymond Etienne Amiel, à la suite d’une défaite à un jeu de cartes.
Le domaine devenu un emblème du Roussillon est depuis 1999 la propriété d’Olivier Decelle également producteur dans le vignoble bourguignon et bordelais. Ce dernier s’applique à garder une ligne directive basée sur la qualité de l’ensemble de ses flacons en tirant le meilleur du terroir de Maury dans une logique d’agriculture raisonnée.
Comptant aujourd’hui 143 ha en rouge et 12 ha en blanc le Mas Amiel vinifie une large gamme de vins allant du vin blanc sec au vin doux naturel.

La cuvée Alt. 433 M

C’est aujourd’hui avec la cuvée Alt. 433 M dans son millésime 2014 que nous allons aborder le domaine.
Commercialisée en AOC Maury Sec, cette cuvée en rouge est un assemblage de grenache noir et de lladoner pelut un de ses plus proches cousins. Ces derniers sont implantés sur les plus hautes parcelles du domaine datant de 1962 à une altitude de 433m sur des sols de gneiss et de schistes. Pour le reste les raisins sont récoltés manuellement et subissent une vinification et un élevage entièrement en cuve.

Nous débutons donc avec une robe brillante rouge grenat aux reflets pourpres accompagnée de larmes abondantes, indiquant un bon support en alcool.
Le nez agréable et complexe s’exprime sur un registre de petits fruits noirs confiturés en développant des arômes de cassis, mûres et myrtilles arbustives.

Mas-amiel-433m

La dégustation

La partition aromatique se joue en bouche sur les mêmes notes complimentées de fines touches de cerises flambées au kirsch.
L’attaque se veut franche, des tanins souples associés à une fraîcheur agréable donne à ce vin une belle intensité en bouche et une structure harmonieuse.

Ce vin rouge pourra se servir à 17 °c pour en apprécier toutes ses subtilités, il se révèle par ailleurs près à boire dès maintenant tout en pouvant être conserver en caves encore quelques années.
Un accord met et vin pourra s’effectuer sur un foie gras poêlé aux raisins et trois poivres, un tajine d’agneau aux pruneaux et amandes, un carré d’agneau rôti au romarin et garden peas ou tout simplement un civet de lièvre à l’ancienne.

Pour un éventuel achat chez le vigneron ou votre caviste le prix de vente de cette bouteille s’articulera autour des 26 euros.

Partager :

A propos de l’auteur



Quentin Figueres

Quentin Figueres

Passionné par la sommellerie et l'œnologie et ayant vécu toute ma jeunesse en Roussillon, j'essaye aujourd'hui de partager ma passion à travers ces quelques lignes.

Voir tous les articles rédigés par cet auteur

Laisser un commentaire