domaine-de-la-rectorie

Domaine de La Rectorie la Goudie

Domaine de La Rectorie la Goudie
Posté le
Catégories : Domaine de La Rectorie, Vin Rosé
Mots clés : , , , , , , , , ,


Rectorie la Goudie, un domaine et une histoire de famille

Cette semaine, nous allons nous aérer dans un vignoble établi à Banyuls Sur Mer : Le Domaine de La Rectorie pour découvrir un des très grands vin rosés du département : Rectorie la Goudie ! Ce dernier, le domaine de la Rectorie, tire son nom d’une Chapelle Romane, tant appréciée par le fondateur Léon Parcé, située à quelques pas de la cave. Tenu par la famille Parcé depuis plusieurs générations, c’est grâce à la coopération, au travail d’équipe que ce domaine a si bien évolué. En 1984 il s’étendait sur 7 hectares, 30 ans plus tard, ce n’est pas moins de 35 hectares de vignes de qualité qui sont implantées. Ce terroir est morcelé de parcelles originales et variées qui permettent à La Rectorie d’offrir une large gamme de produit (une 15’aine de vins environs).

Tout est mis en oeuvre pour vous

Comme vous pouvez vous en doutez, l’implantation est pensée, réfléchie, la famille Parcé tire parti des atouts de notre belle région, comme de ses embruns, ses montagnes, son sol et évidemment de sa chaleur tout en préservant les vignes des diverses agressions climatiques. Ils mettent tout en œuvre pour garantir fraîcheur et finesse à leurs vins.  Si l’on se penche un peu plus sur les cépages, cette équipe de vigneron possède une majorité de grenache mais également de vieilles vignes qu’ils ont préservé, elles peuvent aller de 50 à 90 ans. La rigueur, le savoir faire et la minutie coulent dans leur vin ce qui est sans nulle doute un des nombreux gages de qualité que fournit ce domaine.

Laissez-vous guider

Intéressons-nous maintenant à La cuvée La Goudie, rosé de La Rectorie. Tout d’abord c’est AOC Collioure, composé exclusivement de Grenache noir. Les raisins sont cueillis fin août pour être mis en bouteille en avril. Ce mono-cépage bénéficie d’une attention toute particulière, sa macération se fait pendant une nuit entière puis, vient le pressurage le lendemain. A cela s’ajoute une fermentation dans de vieilles barriques et également 7 mois d’élevage sur lies. Maintenant, fermez les yeux et repensez à ce que vous venez de lire ? N’avez-vous pas l’impression que l’on parle d’un vin rouge plutôt que d’un rosé ? La ressemblance est frappante autant dans la méthode d’élaboration que dans la dégustation et c’est ce que nous allons découvrir maintenant.

Ah ce merveilleux rosé !

A l’œil c’est intriguant, au nez c’est enivrant. La robe est cerise, des effluves de fruits rouges mûrs à souhait, un petit côté Garrigue, des épices viennent nous envouter. En bouche, oubliez tout ce que vous aviez comme souvenir à propos du rosé et laissez-vous emporter par cette rondeur, ce fruit, cette richesse. On poursuit tout en longueur, ce vin se dévoile avec sensualité, il est complètement à contre-courant avec la tendance actuelle, ce que cherchait d’ailleurs le vigneron en remettant dans sa cave ce vin arrêté en 2005. Ce n’est pas un rosé simple, il est complexe, charnu, structuré ! C’est un rosé de Gastronomie avec un grand G. On se délecte de chaque gorgée comme si on voulait continuer de découvrir encore et encore les mystères que contient cette bouteille.

Achetez, débouchez et dégustez…

Ouvrir cette bouteille s’apparente au plaisir alors pour ne rien gâcher et accroître la magie je vous propose d’associer ce vin avec des gambas en piperade ou bien des cannellonis de chèvre frais sur velouté de poivron piquillos. C’est tout simplement divin.

Bonne dégustation

Si le voyage gustatif vous tente, vous trouverez La Goudie au domaine ou bien chez votre caviste au prix de 24€.

Partager :

A propos de l’auteur



Audrey Martineau

Audrey Martineau

Vivant dans les Pyrénées Orientales depuis mon adolescence je me suis découvert une passion pour le vin. Etant enseignante, je ne fais qu'étoffer cette passion lors de mon temps libre ou je me fais un plaisir de découvrir les cuvées du département. C'est toujours pour moi un réel plaisir d'apprendre à dévoiler les secrets que détiennent les bouteilles.

Voir tous les articles rédigés par cet auteur

Laisser un commentaire